Ressources humaines

Le DRH doit miser sur une formation pratique

Des formations pas toujours en phase avec les besoins du marché.
MarkgrafAve - La clé du succès
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

 

De nombreuses compétences sont nécessaires pour devenir DRH : management, gestion, relationnel, informatique, juridique… Afin d’accéder à cette fonction riche et complexe, il convient de suivre une formation répondant aux attentes des entreprises. Mais les formations répondent-elles aux attentes du marché ?

 

Si hier, les DRH étaient plutôt formés sur le tas, aujourd’hui, les formations initiales offrent de bons outils pour embrasser la fonction, de plus en plus jeune. Elles doivent leur permettre de comprendre les enjeux financiers et sociaux de l’entreprise.Toutefois, l’accès à la profession n’est généralement pas direct. Une expérience de plus de 5 ans à un poste de RRH, par exemple, est recommandée.

 

 

Des formations tournées vers le business

 

 

A l’instar du master Gestion des RH dispensés par le Ciffop (Paris 2), les formations proposent des enseignements portant sur le décisionnel RH, la finance et les comportements organisationnels nécessaires à la compréhension du métier dans sa dimension financière et organisationnelle. Elles accordent également une importance à la psychologie et l’ergonomie dans les réseaux humains afin d’améliorer les conditions de travail (hygiène et sécurité, conflits au travail…). C’est le cas du master Ingénierie des RH de Paris Descartes. Les masters Management des RH permettent également de se familiariser avec un environnement international ; pour permettre au futur DRH de travailler dans un contexte multiculturel et être au fait des normes internationales. Indispensables aujourd’hui pour répondre aux enjeux de la globalisation et repenser, demain, les modèles de rétribution et intégrer la diversité des statuts à l’échelle internationale.

Afin d’étudier et développer des outils et des projets pour optimiser l’organisation (aménagement du temps de travail…), Sup des RH se propose de former les jeunes générations à la gestion des talents de l'entreprise, l’optimisation du système de rémunération, au pilotage de la politique de formation et la gestion prévisionnelle des emplois.

 

 

Le digital à la traîne

 

 

L’un des enjeux des formations réside dans l’apprentissage de connaissances pluridisciplinaires pour appréhender le métier. Or, les formations dispensées aujourd’hui présentent des lacunes. Elles ne mettent pas l’accent sur les réseaux sociaux qui, malgré encore leur faible usage réel dans le recrutement de collaborateurs, prennent une place prépondérante dans le développement de l’image employeur et le démarchage de nouveaux talents.

Autre champ à développer davantage : l’alternance. « Les cursus en alternance permettent de développer de manière plus intensive les connaissances praticables et actionnables en entreprise », observe Catherine Voynet-Fourboul, directrice du master Executive RH du Ciffop. Les aspirants à la fonction ne sont, aujourd’hui, pas assez armés pour affronter, relativement tôt, les situations de négociation et de conflit qui animent, au quotidien, la fonction de DRH. 

 

Sophia Amar

Ecrit par Sophia Amar le 24/02/2014
Mots-clefs : Formation DRH, Catherine Voynet-Fourboul directrice du master Executive RH du Ciffop, Les masters Management des RH,
Métiers associés : DRH
A voir également

La gestion des compétences s’apprend sur le terrain !

Sciences Po lance son executive master "Digital Humanities"

Comment devenir un Chief Happiness Officer?

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus