Ressources humaines

La formation bionique

Le responsable formation va devoir affiner son acuité pour voir loin, très loin.
© agsandrew - Fotolia
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

 

Imaginez-vous. Demain, la formation. Pas dans un ou deux ans. Seulement peut-être dans quelques mois pour les entreprises les plus innovantes. Le responsable formation va devenir « l’homme de l’entreprise qui vaut  3 milliards  ». L’acuité de sa vision va devoir s’affiner car les nouvelles technologies vont envahir de plus en plus la scène de la formation. Elles vont même révolutionner les habitudes, si cela n’a pas déjà commencé pour certaines entreprises. Rassemblés au iLearning Forum les 11 et 12 février 2014, Porte de Champerret à Paris, les acteurs de la formation à distance ont exposé les dernières réflexions de leur département R&D. Si ce n’est pas encore dans les us et coutumes, les nouvelles approches en matière de formation vont accélérer l’autonomie et le partage des informations pour l’apprentissage. Déjà, les MOOC (Massive Open Online Courses) envahissent peu à peu les cours en universités, les écoles supérieures et les entreprises. Tiphaine Duchet, responsable du pôle Learning & Communication Obifive HR Valley, explique : « La frontière est de plus en plus ténue entre la vie professionnelle et la vie privée et les deux mondes s’enrichissent mutuellement. Les responsables formation vont devoir s’adapter à l’apprentissage « any time, any where, any device ». S’ils ne donnent pas rapidement un nouveau visage à la formation, les collaborateurs apprendront et développeront leur employabilité par eux-mêmes et l’entreprise aura de plus en plus de mal à les fidéliser. »

 

 

La formation : le nouvel enjeu de la communication ?

 

 

Anne Marleix, présidente de Strass Productions, témoigne : « Depuis un an et demi, nous assistons à un rapprochement entre les services RH et communication. Les salariés sont devenus aujourd’hui des clients de leur entreprise et les directions doivent avoir une approche brand content de la formation. En effet, elle doit être porteuse des valeurs et de l’identité de l’entreprise. Les équipes de formation nécessitent à l’heure actuelle de recourir à des compétences transverses et les départements RH et communication doivent coopérer. »

 

 

Interactions instantanées

 

 

Alors, les retardataires doivent se dépêcher pour promouvoir le Mobile et le Digital learning. Les scénarisations des cours doivent être revisitées pour s’adapter aux téléphones mobiles et aux tablettes. Le design learning et la gamification sont tendances car « le cerveau réagit plus vite lorsqu’il y a du plaisir », assure Anne Marleix. Elle ajoute : «  On s’aperçoit que les modules e-learning fastidieux ne sont pas suivis et on a de plus en plus recours aux mécaniques du jeu pour construire des programmes de formation. Il faut créer un fil rouge pour maintenir l’engagement de l’apprenant. »  

Par ailleurs, il va y avoir un impact de plus en plus grandissant de l’usage des réseaux sociaux qui se sont déjà immiscés au sein des organisations, via des solutions internes. Mais leur montée en puissance oblige maintenant les entreprises à recourir également aux réseaux sociaux professionnels externes ; afin d’y puiser de l’information en vue de connaître, savoir et d’apprendre. Les interactions spontanées deviennent une variable d’un apprentissage rapide et collaboratif.

 

 

Une formation collaborative mais aussi augmentée !

 

 

Les fonctionnalités de réalité augmentée sont déjà présentes au sein des modules e-learning. L’immersion dans l’apprentissage va devenir de plus en plus réelle grâce à l’arrivée massive des objets connectés ! Les Google Glass se répandront bientôt sur le marché français et pourront servir à transmettre les savoirs, comme le compagnonnage jadis ! Déjà une clinique rennaise a utilisé ces lunettes pour réaliser une opération connectée à vocation pédagogique pour des élèves chirurgiens. Les étudiants ont pu suivre ainsi, à distance, le 14 février dernier, la pose d’une prothèse totale d’épaule par le Dr Philippe Collin au Centre hospitalier privé Saint-Grégoire. Opération également regardée à l’autre bout du monde par deux chirurgiens japonais ! Google innove, rachète tout, envahit le marché et sort bientôt son « projet Tango » de cartographie 3D pour Smartphones. L’appareil modélise l'environnement de l'utilisateur en scannant tout autour de lui et en générant jusqu’à 1,4 million de mesures 3D. Comment vont s’adapter les classes virtuelles, le blended-learning ou encore les serious games face à ces innovations révolutionnaires ? Comment les responsables formation pourront construire leurs programmes en anticipant suffisamment pour proposer aux collaborateurs des solutions modernes et personnalisées ? Voilà leur nouveau challenge : former de façon attractive et efficace tout en répondant aux besoins de développement des compétences des organisations. L’entreprise est déjà ouverte. L’entreprise est en pleine métamorphose.

 

 

Christel Lambolez

 

 

Ecrit par Christel Lambolez le 21/02/2014
Mots-clefs : digital learning, mobile learning, HR Valley, Strass Productions, google glass et formation, MOOC (Massive Open Online Courses)
Métiers associés : Responsable formation
A voir également

«Le nouveau paradigme technologique peut assurer le plein emploi !»

La formation se met à l'heure du digital

Le #présentéisme coûte 14 milliards d'euros par an en France!

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus