Ressources humaines

Un zest de bonne humeur au travail

Par Christophe Bergeon, co-fondateur de ZestMeUp.
Christophe Bergeon : "Redonner la parole libre et vos employés vont s’exprimer ! "

 

 

 

 

 

Les entreprises qui gagnent sont celles qui libèrent leurs salariés, qui les engagent totalement et poussent leur pouvoir de création, leur passion, l’esprit d’équipe, l’objectif commun. Les solutions de Talent Management participaient souvent au blocage du changement. Trop focalisées sur l’individu (objectifs, entretiens individuels) et sur la hiérarchie classique, elles poussent à l’alignement et l’obéissance plutôt qu’à la libéralisation. J’ai donc commencé à réfléchir à la création de la solution Zest et de ZestMeUp il y a un an pour prendre le problème à revers.

 

 

Ré-enchanter le travail en faisant confiance

 

 

Redonner la parole libre (c’est-à-dire accepter l’anonymat) et vos employés vont s’exprimer ! Ils ne demandent que ça ! Et aussi d’apporter leur pierre (leurs meilleurs idées) à l’édifice. Il faut faire confiance, il faut responsabiliser ses équipes. Il y a encore beaucoup trop de « petits chefs » ou de mauvais managers qui contribuent à un gâchis humain énorme dans l’entreprise. Ce n’est pas forcément toujours leur faute – même s’ils sont parfois ou souvent en fonction des organisations, réellement responsables – car on ne les a non seulement pas formés à la fonction de manager mais souvent on a sélectionné les meilleurs experts pour diriger une équipe, et pas les meilleurs meneurs d’hommes ! Et tout cela sans compter que la fonction change aujourd’hui totalement, le manager doit être un accompagnant, un mentor, un formateur, un exemple pour ses équipes. Il doit donner envie, être admiré, être reconnu comme quelqu’un qui vous fait grandir, bref, ce nouveau manager « 3.0 » aura forcément besoin de l’aide de ses équipes pour être tout cela.On peut parler de co-management avec son équipe. Il a besoin d’une contribution beaucoup plus forte de leur part, l’application Zest va y contribuer.

 

 

Faciliter l’échange et le dialogue

 

 

J’ai voulu créer un outil qui permette de comprendre immédiatement les attentes des collaborateurs, de ne plus pouvoir dire « il ne m’en avait jamais parlé » lorsqu’un salarié quitte l’entreprise. Il faut leur redonner l’envie de participer à l’aventure collective. Mais l’outil tend également à mieux les connaître, suivre leur humeur et état d’esprit en temps réel (on n’attend pas la fin de l’année et le fameux entretien annuel) grâce à des feedbacks immédiats. Les idées sont partagées en en temps réel et l’entraide est favorisée en permanence.
Quel dirigeant n’aimerait pas comprendre immédiatement que sa stratégie n’est pas comprise ni partagée ? Un grand groupe français très international disait récemment s’être aperçu que la stratégie n’était pas partagée au-delà du niveau n-2 du CEO, et sachant que les niveaux sont nombreux, cela veut dire que la majeure partie de ses dizaines de milliers de salariés n’a pas compris à quoi ils contribuent et vers où se dirige leur organisation.

Un salarié heureux est un salarié plus efficace, plus performant et plus engagé ! Les entreprises ont tout intérêt à favoriser le bonheur de leurs équipes et leur épanouissement au travail. Evidemment, on ne peut pas répondre à tout et tout offrir, mais on n’est pas non plus face à des enfants capricieux, un salarié peut comprendre les enjeux de son entreprise si cette dernière prend le temps de lui expliquer. Le vrai alignement, c’est l’alignement de passion et d’objectifs partagés, et non pas « cascadés » comme disent nos amis américains (là c’est du tais-toi et obéis ). Ré-enchanter l’entreprise c’est contribuer à embarquer tout le monde dans un beau projet commun, on ne parle là que des fondements de l’entreprise humaine, sauf que nos organisations s’en sont tellement éloignées ces dernières décennies que l’on doit aujourd’hui absolument retrouver ses repères !

Zest a été lancée début septembre. C’est une application SaaS dans le Cloud, donc simple d’accès, et ergonomique. Elle peut contribuer à l’accélération de la transformation digitale et provoquer un bouleversement totalement positif très rapidement si les dirigeants jouent le jeu. On demande aux politiques d’arrêter de dire, mais de faire, demandons la même chose aux dirigeants qui sont restés bloqués au 1.0. Zest va contribuer fortement à la révolution organisationnelle dont nous parle un Jeremy Rifkin (et d’autres), car nous sommes entrés dans l’ère du collaboratif ! Nous ne sommes évidemment qu’au début des nombreuses innovations que nous comptons apporter aux organisations avec Zest, si nous connaissons réellement le collaborateur, nous allons réellement répondre à ses besoins comme le fait un Amazon en vous conseillant les livres dont vous aviez rêvé !

 

Ecrit par Christophe Bergeon le 19/11/2015
Mots-clefs : Christophe Bergeon co-fondateur de ZestMeUp, bien-être au travail, bonheur au travail, libérer les salariés, marque employeur
Métiers associés :
A voir également

#Podcast : Le leadership au féminin

Comment les DRH perçoivent les cabinets de recrutement

«Les bonnes relations représentent la première source de bien-être»

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +