Ressources humaines

Un modèle de gouvernance efficace dédié SaaS

Un entretien avec Laëtitia Léger, DSIRH d’Alstom.
Laëtitia Léger, DSIRH d’Alstom, explique comment l’équipe HRIS a pu collaborer intelligemment avec les équipes IT.
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

 

 

 

Laëtitia Léger a remporté le trophée SIRH 2014 dans la catégorie développement RH, décerné par Le Cercle SIRH

 

 

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez dû redynamiser un outil en interne pour bénéficier de son efficacité optimum ?

 

Nous avions choisi la solution E-Talent, en mode Saas, qui, selon nous, était la meilleure sur le marché pour gérer le recrutement et la mobilité interne. Cependant, son déploiement avait été assez long : trois ans pour couvrir 70 pays. De plus, suite à une réorganisation en interne et au départ de la personne en charge de l’outil, nous avions décidé de faire une pause et de nous recentrer sur d’autres projets en cours. La solution était donc en « stand by » et avait par conséquent mauvaise presse. Après une période d’un an, on a défini des actions à mettre en œuvre pour redynamiser la solution et surtout changer la perception que les collaborateurs en avaient en interne.

 

Comment avez-vous procédé pour convaincre de l’intérêt de recourir à l’outil ?

 

La première initiative a été de recruter une personne experte de la solution. Camille Lanza nous a ainsi rejoints il y a 18 mois. Nous nous étions rendu compte que les entreprises, qui se servaient de la solution, avaient toujours une ressource dédiée en interne pour bénéficier d’une expertise complète à portée de main.

Notre seconde ambition a été d’améliorer la perception de l’outil. Nous avons pour cela, d’une part, mis en place une méthodologie « upgrade », rodée, et, d’autre part, étroitement collaboré avec les opérationnels RH pour définir des points d’amélioratiion utiles, visibles et rapides. Ensuite nous avons travaillé avec le VP Talent group pour comprendre les enjeux stratégiques et proposer des fonctionnalités pouvant supporter la vision talent du groupe. Nous avons mis en place un nouveau modèle de gouvernance déplacant les taches de configuration de l’IT vers l’équipe HRIS et un RACI clair sur les modes run et projet.

 

Comment l’équipe HRIS a pu s’imposer et collaborer intelligemment avec les équipes IT ?

 

Le constat a été que certaines tâches de configuration pouvaient très bien être reprises par l’équipe HRIS. , De plus, nous avons mis en place un système de validation qui suivait nos règles d’audit en interne. Nous obtenons quand cela est nécessaire, les autorisations et droits pour une période déterminée sur des actions préalablement définies pour faire la configuration. Un RACI (Responsible, Accountable, Contribution, Information) a été défini entre les différents stakeholders (HRIS, Support et éditeur).

 

Quels ont été les avantages de récupérer une partie des développements liés à l’outil ?

 

Cela nous a permis de gagner en efficacité en réduisant les étapes entre HRIS et IT, d’être plus flexible par rapport à nos clients et d’éliminer les coûts projet puisque supporter directement par HRIS.

Nous avons aussi travaillé sur une « road map » pour la mise à disposition des nouvelles fonctionnalités et on a acheté une base de training pour former les utilisateurs. Cette réussite est le fruit d’une étroite collaboration entre les équipes HRIS, Talent et IT.

 

Comment voyez-vous l’évolution du métier DSIRH ?

 

Ce métier est mal connu pourtant il est stratégique car il fait le lien entre le business, les collaborateurs opérationnels, et le service informatique.

Avec l’avènement du SaaS, les process sont standardisés et permettent aujourd’hui d’aller beaucoup plus rapidement dans les phases d’implémentation, mais il s’agit aussi d’un véritable changement de culture.

Les nouvelles technologies appellent de nouvelles compétences et on voit bien à l’heure actuelle combien par exemple le Big Data préoccupe les entreprises. Les grandes écoles mettent même en place de nouvelles formations dédiées. Les métiers RH évoluent très vite et notre spécialisation permet de répondre à des besoins internes très précis, a condition qu’ils soient bien formulés et pris en compte dans la stratégie de l’entreprise.

 

Propos recueillis par Christel Lambolez

 

 

 

 

Ecrit par Christel Christel le 10/10/2014
Mots-clefs : la solution E-Talent, mode Saas, Laëtitia Léger DSIRH d’Alstom, Talent, équipes IT, équipe HRIS
Métiers associés :
A voir également

Quand une entreprise de service revêt un rôle pédagogique

La diversité comme outil d'attractivité efficace !

Travail 4.0 ou la révolution numérique de l'emploi

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus