Ressources humaines

RH: analysez les signaux faibles et innovez !

Par Christel Lambolez, rédactrice en chef de JobSféric.
Crédit photo Getty Images
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

Aujourd’hui les RH doivent être en alerte pour détecter les signaux faibles et être force de proposition en matière d’innovation sociale. Pour cela, les équipes RH ont tout intérêt à devenir multifonctionnelles de manière à faire émerger des idées nouvelles, plus pragmatiques et proches des besoins des métiers de l’entreprise. Opportunité ou risque, un signal faible doit vous conduire à analyser les possibles répercussions sur votre fonction. Un des exemples les plus flagrants est l’utilisation de la Data pour recruter, évoluer et former les salariés grâce à des outils d’analyse de plus en plus performants. Cela remet en question les compétences RH exigées par une entreprise pour non seulement analyser l’ensemble des données mais également pour mettre en place des RH prédictives.

 

 

Osez utiliser de nouvelles applications RH innovantes et peu risquées

 

 

Il faut créer de nouvelles catégories d’offres RH en phase avec l’évolution des nouvelles technologies et les usages culturels des nouvelles générations.
ZeWaow par exemple est un nouveau réseau social interne qui permet de mettre en relation des personnes qui ont des centres d’intérêt communs, ont envie de porter un projet personnel ou professionnel ou qui ont besoin d’information sur un sujet. Adaptée sur iPhone ou Android, l’application collaborative permet aux individus d’exprimer leurs talents et de se sentir utiles. Des entreprises telles que La Mondiale ou Carrefour ont déjà été séduites. Autre application tendance : la start-up Zest me Up a lancé un outil qui permet aux collaborateurs de partager leur humeur du jour, de faire un feedback à leur manager et de porposer des pistres d’amélioration du management. Véritable aide pour sonder le climat social, la solution vise à «mettre de l’enthousiasme, du Zest dans l’entreprise».
De nouvelles stratégies de développement sont à penser aujourd’hui pour attirer et fidéliser des populations de plus en plus volatiles et difficiles à satisfaire. Dans un monde où tout est accessible (ou presque), l’entreprise doit relever sans cesse de nouveaux défis afin d’être force de proposition pour améliorer le quotidien professionnel des salariés tout en préservant la qualité de leur vie privée.

 

 


Bâtir sa RH autour d’un écosystème de communautés

 

 

Les RH vont devoir développer des approches innovantes de relations avec leur écosystème de talents. Le manque d’expérience sur certains projets peut être peut ainsi être pallié. Experts, auto-entrepreneurs ou encore salariés intérimaires peuvent devenir de vrais partenaires de développement d’une activité. De nouveaux apprentissages peuvent se mettre en place et les communautés peuvent s’enrichir les unes les autres. Ainsi des compétences embryonnaires en interne se consolident au fil du temps et cela permet à l’entreprise de devenir plus agile. La technologie facilite le management participatif. Le modèle communautaire nécessite d’apporter une vision et une nouvelle gouvernance.

 

 


Optez pour la culture du changement

 

 

De nombreuses activités se voient peu à peu «ubérisées» et le phénomène va aller en s’accélérant. Le succès d’une entreprise à l’heure actuelle réside en sa capacité à savoir se réinventer pour répondre aux besoins et envies de ses clients ou consommateurs. Le futur des entreprises dépend de leur capacité à exploiter les nouvelles technologies et à capter rapidement les tendances de leur marché. La valeur ajoutée d’une entreprise ne s’inscrit désormais plus dans la durée et il faut revoir régulièrement sa copie, innover. C’est pourquoi, l’entreprise demande aujourd’hui aux managers de changer de posture pour devenir des coachs et de se départir de leur rôle de chef. Les entreprises cherchent des leaders capables de maintenir un sens commun face à un présent aléatoire, inscrit dans des vérités à multiples facettes.

 

 

Observez les expérimentations étrangères

 

 

Beaucoup de pays émergents développent une économie frugale basée sur l’expérimentation. Dans l’ouvrage "L'Innovation jugaad. Redevenons ingénieux!" (Editions Diateino), écrit par Navi Radjou et Simone Ahuja, des consultants en innovation, et Jaideep Prabhu, professeur de l'université de Cambridge, "Jugaad" vient d'un mot hindi et signifie "savoir se débrouiller et trouver des solutions dans des conditions hostiles". Les nouvelles générations étrangères ont su développer une ingéniosité et une flexibilité afin de trouver des solutions à moindres coûts. Grâce aux cours en ligne de type Coursera, les jeunes générations des pays émergents peuvent également apprendre n’importe quel sujet et suivre les cours à distance des plus grandes universités !

 

 

Faites évoluer vos compétences

 

 

Les RH vont devoir développer de nouvelles compétences en management et stratégie, en accompagnement et pilotage RH, 
en responsabilité sociale et sociétale, en reporting et analytics RH, en santé et bien-être au travail, en normalisation, en négociation 
ou encore en 
marketing RH. De nouveaux métiers et de nouvelles postures. Voient le jour : le DRH devient un gestionnaire du chaos, un CDO, 
ou encore un directeur des ressources et des organisations, 
le responsable formation devient un animateur, un 
coach, 
l’auditeur social fait son entrée au sein du CAC 40, le Chief Hapinesss Officer fait parler de lui ! 


 

 


Etendez le champ de votre réflexion

 

 

Les RH mutent et ne reposent plus uniquement sur l’amélioration du dialogue social ou la gestion de la paie. Elles sont sollicitées pour accompagner l’entreprise vers une nouvelle forme d’organisation du travail. Elles doivent avoir du style et aider l’entreprise à trouver son nouvel ADN. Leur message doit être plus subtil et réfléchi pour capter les talents dont l’entreprise va avoir besoin pour ce distinguer sur son marché. Le marketing RH doit travailler le style et l’apparence.

 

 


Ouvrez grand les yeux et restez en veille !

 

 

L’heure de faire l’autruche est révolue. Une remise en question quotidienne permet d’affronter les évolutions majeures avec résilience et de s’adapter à ce monde en perpétuel mouvement.
L’avenir peut paraître lointain mais attention, rappelez-vous de la malheureuse expérience de Kodak qui se croyait en position de force sur son marché et n’a pas vu arriver le vent des appareils photographiques numériques.

L’avenir est imprévisible et arrive parfois plus vite qu’on ne le pense.

 

 

 

Christel Lambolez

 

 

Ecrit par Christel Lambolez le 30/05/2017
Mots-clefs : Tendances RH, innovations RH
Métiers associés :
A voir également

#Podcast Entreprise, RSE et solidarité : l'exemple de la Croix-Rouge

Le défi de la compétence augmentée

Le numérique sera ce que nous en ferons

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus