Ressources humaines

Quand l'heure est grave, la méditation est salvatrice

Un entretien avec Bernard Ortega, auteur de l'ouvrage « Sagesse et Business ».

 

 

 

 

Le retour sur le chemin du travail a été difficile pour des millions de salariés après les attentats du 13 novembre dernier. Tous ont été désemparés par les événements. Pourtant, les entreprises peuvent s'ouvrir à de nouvelles méthodes, telles que la méditation, pour aider à maîtriser les émotions et notamment le stress. Explications de Bernard Ortega, auteur de « Sagesse et Business » chez Fortuna Éditions.

 

 

Après les attentats, la méditation peut-elle être un remède pour apaiser le climat dans l'entreprise ?

 


De manière générale, les salariés sont de plus en plus stressés dans les entreprises et en ce moment se rajoute la psychose liée aux attentats. Le calme n'est pas absolu, la tension et les émotions refont surfaces. Depuis quelques jours, la sécurité a été doublée dans les sociétés et les salariés qui refusent de prendre les transports en commun arrivent en retard au boulot après avoir été coincés dans les bouchons. Ils sont donc encore plus stressés.
Avec l'actualité, la peur augmente, la psychose grandit et cela est lié au manque de recul. Il y a donc une responsabilité du manager auquel les salariés vont s'identifier. Et s'il pratique la méditation son comportement va rejaillir sur les équipes. Si elles voient qu'il est calme, qu'il prend du recul, elles seront moins stressées. Son rôle est donc important. De manière générale, ce manager qui pratique la méditation ne va pas stresser son personnel mais les stimuler. Il va également être plus à l'écoute de ses équipes. En réalité, il verra les choses de façon plus globale. Comme on dit : 'on ne change pas les autres si on ne change pas soi-même et c'est cela qu'il aura fait en pratiquant. La méditation est une clé pour se manager soi-même.

 


Quels sont les effets bénéfiques de la méditation ?

 


La méditation est un antidote puissant pour sortir du cycle des habitudes, apaiser le mental et couper les influences liées aux émotions perturbatrices que nous vivons. Il y a deux émotions perturbatrices principales : l'agitation et la distraction qui sont les premiers obstacles à la qualité de notre vision. Seul la méditation peut permettre d'apaiser et d'avoir une vision plus large.
En réalité, la méditation c'est respirer, faire le calme mental ce qui permet d'avoir cette vision plus large, claire, et de développer beaucoup de qualités notamment l'intuition. Cette pratique va notamment permettre aux managers, comme aux salariés, de relativiser leur quotidien. La plupart du temps, ils ont la tête dans le guidon et n'ont pas de distance sur les choses. La méditation agit aussi sur le stress en libérant les énergies. Plus précisément c'est le stress qui bloque les énergies et si on les libère, on est alors plus équilibré et moins stressé.

 


La médiation est-elle réellement pratiquée dans les entreprises en France ?

 


Elle est apparue depuis une dizaine année dans l'Hexagone et elle monte en puissante. La méditation a déjà été mise en place dans des sociétés au Canada et aux États-Unis bien avant nous. Aujourd’hui en France, il y a des entreprises pilotes, notamment des grands groupes du CAC 40, qui utilisent cette pratique auprès des managers.
Actuellement, j'ai aussi de plus en plus de patrons de PME qui m'appellent car ils ont besoin d'aide. Au quotidien, ils ne pensent pas à eux, il se dévouent entièrement à leur société. Mais après un burn-out ou parce qu’ils ont peur d'en arriver là, ils prennent conscience qu'il est nécessaire qu'ils s'occupent d'eux. Ils savent qu'ils sont le premier maillon de la chaîne des responsabilités et qu'ils doivent manager autrement.
À noter que de manière générale, les entreprises ne font pas de publicité sur le fait qu'elles mettent en place la méditation en leur sein car il y a une frilosité à aborder ce sujet en France. En fait, on fait l'amalgame entre la méditation et la spiritualité qui est considérée comme un fait religieux. Or dans ce pays on veut rester laïque et on fait aussi vite le raccourci entre méditation et secte.

 
 

 


Propos recueillis par Audrey Pelé

 

 

 


Bernard Ortega est coach et fondateur de Tao communication.

Ecrit par /Propos recueillis par Audrey Pelé le 22/11/2015
Mots-clefs : méditation en entreprise, Bernard Ortega, « Sagesse et Business » Fortuna Éditions, management
Métiers associés :
A voir également

Éducation-Entreprise : un gap à combler

La « société » se transforme en « communauté »

Résilience et Gouvernance

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +