Ressources humaines

#Prospective - Les métiers RH d'aujourd'hui et de demain

Entretien avec Aline Scouarnec et Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy.
Aline Scouarnec (gauche) et Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy (droite).
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

Un entretien avec Aline Scouarnec et de Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy, à l'occasion de la sortie de l'ouvrage "Quels métiers RH pour demain?" aux éditions Dunod, travail collectif sur l'évolution des métiers de la fonction RH. Il rassemble une dizaine d'enseignants en charge de Master 2 RH dans des universités et des écoles de Management et bénéficie du soutien de l'AGRH, de l'ANDRH et de l'Association des Masters RH-Référence RH.

 

 


Pourquoi ce livre ?

 


La représentation que l’on peut encore avoir des métiers de la RH est celle d’un expert administratif, garant de la maîtrise de la masse salariale. Or, ces compétences qui restent nécessaires, ne sont plus suffisantes car elles n’apportent qu’une valeur ajoutée limitée à l’entreprise. Les praticiens RH doivent en effet devenir les garants de l’adaptation de l’entreprise aux évolutions technologiques, sociales, écologiques et économiques qu’elle subit. Ils sont les co-constructeurs des orientations stratégiques prises. Une formation spécifique et l’acquisition de nouvelles compétences sont nécessaires pour qu’ils puissent jouer ce rôle.

 


Comment a-t-il été construit ?

 


Ce livre collectif est le fruit de plusieurs années de réflexion sur l'évolution des métiers de la fonction RH. Il rassemble les contributions de plus de 30 auteurs membres du réseau Référence RH, de l’AGRH et/ou de l’ANDRH. Il est notamment l’aboutissement du travail réalisé dans le cadre de l’observatoire des métiers du réseau Référence RH. Ce réseau crée en 2000 réunit à ce jour 36 Masters d’Université et de Grandes Ecoles qui ambitionnent de garantir et de promouvoir de manière continue la qualité des enseignements en Gestion des Ressources Humaines.
La méthodologie de prospective des métiers développée par Luc Boyer et Aline Scouarnec, a été mobilisée par les étudiants des formations et leurs enseignants-chercheurs membres du réseau Référence RH afin de recueillir la perception de près de 500 praticiens membres de l’ANDRH (Association Nationale des DRH) sur le contenu, l’évolution, les compétences nécessaires pour exercer leurs métiers RH.

 

 

Ce qui ressort de l'ouvrage : une expertise technique toujours importante ...

 


Non, sans aucun doute, la technicité du métier est importante. Le DRH doit intégrer la complexité du droit du travail. Il doit maîtriser des outils de développement RH (GPEC, recrutement, entretiens de progrès, systèmes d’intéressement, Plan Epargne Entreprise, santé et sécurité au travail…). Il doit aussi mobiliser les acteurs pour garantir un dialogue social permanent, un climat de confiance et une dynamique de progrès continu.
Mais il doit aussi garantir et démontrer la création de valeur de sa fonction par l’évaluation (SIRH, contrôle de gestion sociale et tableaux de bord sociaux…). Le métier est riche mais complexe.Plusieurs fonctions sont promues à un bel avenir. Parmi celles-ci, les responsables rémunération & avantages sociaux, de recrutement, de formation et de parcours professionnels ont un rôle majeur à jouer dans l’accompagnement de la stratégie de l’entreprise en termes d’attraction et de fidélisation des talents. Les contextes concurrentiels poussent les entreprises à construire des parcours de carrière et des packages de rémunération de plus en plus innovants pour être attractives. De même, le responsable des relations sociales devient le garant de la dynamique de l’évolution de l’entreprise. Dans les TPE et les PME, le besoin de structurer la fonction RH, d’acquérir et de fidéliser des compétences spécifiques impose la fonction de RRH ou de DRH à temps partagé.
et des orientations nouvelles....
Tous les métiers RH sont en évolution car impactés par le digital. Mais le responsable recrutement est en pleine transformation. Avec l’essor du web 2.0, il a pour rôle de déployer une véritable stratégie de détection des talents sur les réseaux sociaux. A charge pour lui de diversifier ses outils de sourcing et de détection des talents (big data..). Cette étape doit être complétée par une véritable stratégie de développement de la marque-employeur, avec des messages en cohérence avec les valeurs de l’entreprise.

Au delà de l'évolution des métiers RH, ce sont les compétences des équipes RH qui se transforment et l'ouvrage le montre bien.

 

 

 

Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy est Professeur des Universités au sein de l'IGR-IAE de l’Université de Rennes 1 et Présidente du Réseau Référence RH.

Aline Scouarnec est Professeur des Universités en Sciences de Gestion à l'Université de Caen, spécialisée en Management des Ressources Humaines, et Présidente de l'Association francophone de Gestion des Ressources Humaines (AGRH).

 

 

 

 

Se procurer l'ouvrage "Quels métiers RH pour demain" sous la direction d'Aline Scouarnec et de Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy, aux éditions Dunod.

Qui seront les DRH de demain ? Quelles compétences devront-ils maîtriser ? Dans le contexte de totale mutation que nous connaissons, les métiers traditionnels vont obligatoirement évoluer et d'autres apparaîtront...
Dans une démarche résolument prospective, les auteurs s'interrogent sur l'avenir des métiers RH à travers une quinzaine de courts chapitres.

 

 

Ecrit par /Propos recueillis par Christel Lambolez le 06/10/2016
Mots-clefs : métier RH, DRH demain, prospective RH, Quels métiers RH pour demain?
Métiers associés :
A voir également

Plus d'excuses : les DRH doivent faire parler leurs chiffres !

Mieux gérer le stress avec les neurosciences

“Less is more”

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus