Ressources humaines

Premiers résultats de l'enquête sur les principes éthiques des RH

9 thématiques décodées par François Geuze.
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

Durant 6 semaines, une enquête sur les principes éthiques de la fonction RH a été réalisée en ligne. Son but : proposer une Charte éthique de la fonction RH. L'enquête s'est terminée le 31 mars. JobSféric vous présente en exclusivité ses résultats.

 

Que retenez vous d'une première lecture des résultats de l'enquête ?

 

Nous pouvons retenir plusieurs éléments très importants. Tout d'abord une forte mobilisation des professionnels RH. Sur les 6 semaines durant lesquels l'enquête était ouverte sur internet et diffusée par le biais des réseaux sociaux et des sites professionnels tels que JobSferic nous avons eu exactement 2347 participants, ce qui était inespéré lorsque nous avons initié ce projet.

Ces participants sont majoritairement des professionnels RH, qui se sont mobilisés et ont ainsi affirmé l'importance et l'urgence qu'il y avait à rappeler certains messages.

 

 

Participation par catégorie de répondants :

DRH 30,69 %
Professionnels RH en entreprise 34,30 %
Consultants RH (recrutement …) 19,13 %
Dirigeants 05,78 %
Managers hors RH 07,22 %
Collaborateurs hors RH 01,44 %
Représentants du personnel 01,44 %

 

 

 

Pour chaque points constitutifs de la charte, nous proposions trois options, conserver en l'état, rejeter le point où la possibilité de faire des propositions.

Nous avons ainsi recueilli plusieurs centaines de propositions, qu'il nous faut maintenant traiter, classer et regrouper éventuellement. Ce travail est nécessaire car si certaines propositions relèvent de la modification de certains termes ou de leur suppression, ce qui peut être très important lorsque l'on parle de laïcité par exemple, d'autres propositions viennent compléter cette charte avec même des propositions de chapitres nouveaux. Une fois ce travail fait nous publierons bien entendu ces résultats et permettront à tous ceux qui veulent s'emparer de cette charte de le faire. Elle ne nous appartient pas, elle est à tous ceux d'entre nous qui veulent affirmer haut et fort les principes éthique de notre fonction.

Vous aviez travaillé en amont avec nombre de professionnels RH, pour élaborer le projet de charte, votre travail était-il suffisant ?

Je pense que oui, surtout au regard des résultats obtenus. Le travail était déjà particulièrement abouti et le groupe réuni à l'initiative de Dominique VERCOUSTRE de la Personnel Association avait particulièrement bien travaillé, Christian SANCHEZ et moi même en faisions partie, c'est pour cela que nous avons pris le relais. L'ensemble des points proposés recueillent plus de 95 % d'acceptation en l'état. Ces scores sont très importants, il est vrai que nous avions passé beaucoup de temps à peser chaque mot...

 

 

Vous pouvez nous rappeler ce qui était proposé ?

 

 

Donner du sens à la responsabilité professionnelle

 

Professionnels des Ressources Humaines, les Directions des Ressources Humaines participent à la création de valeur au sein des entreprises dans lesquelles ils travaillent pour en assurer le développement économique et en garantir la pérennité. Pour atteindre ces objectifs :
• Ils valorisent, développent et dynamisent le capital humain de l’entreprise.
• Ils sont les garants du fonctionnement harmonieux et efficace des organisations.
• Ils acceptent les responsabilités qu’impliquent leurs actions et décisions, et diffusent cet esprit de responsabilité auprès des managers et collaborateurs de l’entreprise.
Parmi les répondants :
2298 d’entre eux approuvent le principe
46 d’entre eux font des propositions de modifications
3 d’entre eux sont contre

 



Anticiper les implications humaines et sociales des évolutions des organisations

 

Impliqués dans la gestion du changement et la transformation de leurs organisations, les professionnels RH accompagnent, mesurent et anticipent les conséquences humaines et sociales de ces mutations. Ces actions s’effectuent au travers de la mise en œuvre de solutions pratiques et pragmatiques.
Anticiper et tenir compte des enjeux futurs de nos organisations conduit les professionnels RH à s’intéresser au fonctionnement des autres composantes de leurs organisations, à se comporter comme force de proposition et à s’ouvrir aux autres disciplines et aux travaux de recherche. Ils proposent de nouvelles perspectives et enrichissent leur réflexion tout en valorisant un esprit de collaboration et de respect avec les autres composantes de l’entreprise.

Parmi les répondants :
2314 d’entre eux approuvent le principe
27 d’entre eux font des propositions de modifications
6 d’entre eux sont contre

 



Communiquer pour garantir la cohésion

 

Le dialogue dans l’entreprise, qu’il s’agisse des rapports individuels ou des relations collectives ne peut reposer que sur la confiance et sur la loyauté.
La prise en compte des opinions individuelles et collectives dans l’entreprise doit être considérée comme facteur d’adhésion et de cohésion.
Tout collaborateur a droit une information personnelle et sincère sur sa situation, son emploi, son devenir dans l’entreprise.
Toute négociation collective ne peut s’engager que sur la base d’informations honnêtes, permettant des échanges éclairés avec des interlocuteurs respectés.
Les professionnels RH doivent veiller à la cohérence de la communication externe et interne basée sur les valeurs de l’entreprise.


Parmi les répondants :
2320 d’entre eux approuvent le principe
21 d’entre eux font des propositions de modifications
6 d’entre eux sont contre

 

 

 

Aider au Développement Professionnel de tous


Le développement professionnel et le renforcement de l’employabilité de tous est l’une des principales responsabilités des professionnels RH.
En tant que professionnels, les DRH s’efforcent d’atteindre les plus hauts niveaux d’excellence et s’engagent à renforcer continuellement leurs compétences, celles des équipes et des salariés des organisations.

Parmi les répondants :
2305 d’entre eux approuvent le principe
40 d’entre eux font des propositions de modifications
2 d’entre eux sont contre

 

 

 

Considérer le respect de la personne comme non négociable

 

Tous les actes impliquant les collaborateurs, les équipes ou les parties prenantes doivent être respectueux des personnes, de leur vécu et de l’impact que les décisions managériales peuvent causer sur eux-mêmes, leur famille, leur cadre de vie et de travail.
En ce sens, informer les collaborateurs, recueillir leur avis, de manière individuelle ou à travers leur représentants constitue un préalable aux décisions.
Les hommes et les femmes conservent dans l’entreprise les garanties propres à leur citoyenneté, source de droits et de devoirs. Ils sont soumis aux mêmes règles en ce qui concerne le respect de l’autre et la laïcité.
Les DRH sont garants de ces règles de base.

Parmi les répondants :
2299 d’entre eux approuvent le principe
41 d’entre eux font des propositions de modifications
7 d’entre eux sont contre

 

 


Promouvoir l'équité et la diversité

 

Plus l’entreprise est mondiale, plus ses structures sont évolutives ; plus l’enjeu des DRH est stratégique.
Au-delà des obligations règlementaires, ils sont le garant du respect de l’égalité des chances, des droits et de la lutte contre les discriminations.
Ils s’assurent que l’entreprise, aujourd’hui structure sociétale essentielle, accueille, forme, valorise les collaborateurs de tous sexes, de tous âges, de toutes cultures. Ils leur assurent les mêmes droits, et veillent au respect des mêmes devoirs, en fonction de leur rôle au sein de la collectivité.

Parmi les répondants :
2305 d’entre eux approuvent le principe
35 d’entre eux font des propositions de modifications
7 d’entre eux sont contre

 

 



Prévenir les conflits d'intérêt et garantir l'intégrité

 

Dans toutes les situations, les professionnels RH doivent maintenir un haut niveau de confiance avec leurs partenaires internes et externes.
Ils doivent protéger leurs intérêts aussi bien que leur intégrité professionnelle. Ils s’engagent à écarter les activités susceptibles de créer des conflits d’intérêts réels, apparents ou potentiels.
De ce fait les professionnels RH ont un devoir d’alerte devant toute situation non conforme aux exigences d’intégrité de l’entreprise.


Parmi les répondants :
2303 d’entre eux approuvent le principe
25 d’entre eux font des propositions de modifications
19 d’entre eux sont contre

 



Garantir la confidentialité

 

De par la nature même de leurs fonctions, les professionnels RH sont amenés à recueillir ou détenir des informations confidentielles et sensibles. Qu’elles concernent l’entreprise ou la vie privée des individus, ils sont soumis à la plus stricte confidentialité, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. Ils ne doivent divulguer que les informations fiables, utiles et communicables, dans le respect des personnes et des intérêts de l’entreprise et ne peuvent être délivrés de cette obligation que sur réquisition d’une autorité légale. Ils doivent faire respecter cette obligation, corollaire de la confiance qui est placée en eux et mettre en place les procédures et outils nécessaires à la garantir.


Parmi les répondants :
2329 d’entre eux approuvent le principe
16 d’entre eux font des propositions de modifications
2 d’entre eux sont contre

 

 


Bienveillance et Bien-être

 

Pour développer la performance de l’entreprise, les services en charge des RH doivent maintenir un niveau de sécurité et de santé qui permette de travailler dans de bonnes conditions. Ils doivent mettre en place des plans de prévention pour anticiper les risques, qu’ils soient physiques ou psychosociaux.
La bienveillance et la convivialité, permettent de faciliter la prise de recul et la compréhension du sens de l’entreprise.
En ce sens, les professionnels RH sont acteurs de la responsabilité sociale dans l’entreprise.

Parmi les répondants :
2304 d’entre eux approuvent le principe
42 d’entre eux font des propositions de modifications
1 d’entre eux sont contre

 

 

 L'étape suivante ?

 

 

Comme annoncé, la synthèse de l'ensemble et la publication de l'analyse. Ceci nous prendra un peu de temps, car nous faisons cela sur notre temps libre, mais nous avons bon espoir de pouvoir publier un document finalisé avant fin mai et de le proposer ainsi à l'ensemble de la communauté RH.

Ecrit par /Propos recueillis par Christel Lambolez le 12/04/2016
Mots-clefs : Ethique fonciton RH, charte éthique RH, DRH
Métiers associés :
A voir également

Le responsable formation devient un stratège compétences

La RSE est un élément clé des actifs immatériels

Innovations Recruteurs

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus