Ressources humaines

#Formation: L'auditeur social se fraye son chemin

Quel parcours pour ce métier RH qui exige une double compétence Rh et sociétale?
Crédit photo Getty Images

 

 

Rares sont les formations universitaires qui mènent à la fonction d'auditeur social. Néanmoins il est possible d'accéder à ce statut en passant par d'autres postes. Deux voies se présentent : la route « noble » des RH, ou le chemin besogneux de la comptabilité.

 

 

La dimension humaine de la fonction d'auditeur social est indéniable. Néanmoins, ce professionnel exerce un métier de contrôle et de vérification. L'aspect technique en est donc indissociable. Comme l'explique Jean-Marie Péretti, président de l'Institut international de l'audit social : « L’auditeur social doit avoir une double compétence : la connaissance des domaines ressource humaine et responsabilité sociétale des entreprises, et les compétences spécifiques pour la partie d'audit (démarche, outils, méthodologie…). Les professionnels exerçant dans le domaine RH doivent suivre une formation à l’audit social et obtenir des certifications de compétences appropriées pour réaliser les missions confiées. » L'Institut international de l'audit social a pour mission d'offrir des formations en la matière. Un programme permet par exemple d'obtenir une certification à l’Analyse de Conformité Sociale.
S'il n'existe pas de voie royale sous le modèle des grandes écoles pour entrer dans cette profession, il existe par exemple un Master 2 Audit Social, responsabilité sociale et développement durable (ASRSE), en alternance à l'IAE (institut d'administration des entreprises) de Lyon. L'Université Paul Valéry Montpellier 3 propose également un Master 2 GRH - SAS sectorielle et audit social. Mais en France, les formations dédiées sont peu nombreuses. Cela dit, il est tout à fait possible d'obtenir la fonction d'auditeur social en passant par des études de ressources humaine, juridiques ou en se formant à la comptabilité.

 

 

Profils en provenance des RH et de la comptabilité

 

 

Parmi les métiers pouvant inclure la fonction d’auditeur social, certains profils reviennent souvent. Les cadres des RH, par exemple, mais pas seulement. Un contrôleur gestion peut être chargé de l'audit social. « Ceux qui ont travaillé sur le droit social, sur la paie ou l'administratif , comme un juriste, un gestionnaire de paie ou un responsable de la paie peuvent faire de l'audit social, explique Marie-Sophie Barsali-Davy, référent technique paie chez Soregor, spécialiste entre autre de l’expertise audit, comptable et social. Néanmoins, rien ne dit que si vous avez exercé telle profession vous pourrez être auditeur social. Passer par les RH, c'est le côté noble. Mais on peut aussi devenir auditeur social en ayant commencé par la paie. C'est la partie besogneuse des deux facettes, mais elle existe aussi. »
En tout cas, un junior ne pourra pas devenir auditeur social. « Il faut au minimum trois à quatre ans d'expérience pour exercer le métier, estime Marie-Sophie Barsali-Davy. En général, ceux qui travaillent comme auditeur social ont exercé auparavant deux postes différents pour bien appréhender toutes les facettes de la vie d'une entreprise et maîtriser tous les volets d'un service RH et de ses impacts sur les autres services. »

 

 

 

Chloé Goudenhooft

 

 

Ecrit par Chloé Goudenhooft le 05/09/2016
Mots-clefs : Auditeur social, métier RH
Métiers associés :
A voir également

La boîte à outils des gestionnaires de carrières

#Digital : Acquérir les bases avant de viser le poste de CDO !

RH à l'international : mode d'emploi

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +