Ressources humaines

L’après Charlie : liberté et reconnaissance

Des collaborateurs engagés sont reconnus dans leur différence et respectés.
Source Getty images : Promouvoir le Care management
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

 

 

Tout un chacun a besoin d’être reconnu dans son travail, son intégrité, ses choix, ses rêves. La reconnaissance devient un des leviers de motivation des politiques RH. A quoi bon se donner du mal si on n’est pas reconnu dans son travail, sa différence, sa valeur ajoutée unique ?

Le soulèvement citoyen « Je suis Charlie » montre ce besoin de liberté, de liberté d’expression, de liberté d’être ce que l’on est. Et ce, au quotidien, dans son environnement privé mais également professionnel. L’après Charlie ne peut pas être comme l’avant Charlie au sein même de nos organisations. Lieu collectif, l’entreprise, plus que jamais, doit avoir un rôle citoyen, fédérateur, et promouvoir la solidarité, la civilité et l’acceptation des différences. Revient aux entreprises de valoriser les talents et de respecter l’ensemble des collaborateurs, à des fins de performance collective mais également pour le bien-être de notre société. Plusieurs RRH et DRH prennent la parole.

 

CL.

 

 

 

 

La solidarité, une valeur au cœur de nos entreprises. Par Karen Demaison, RRH d’Enercoop. Lire la tribune.

 

 

 

L’entreprise a un rôle fédérateur à jouer. Par Alain Mauriès, DRH chez Pochet. Lire la tribune.

 

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

 

Ecrit par Christel Lambolez le 02/02/2015
Mots-clefs : reconnaissance dans l'entreprise, liberté dans l'entreprise, DRH, site RH, motivation, engagement
Métiers associés :
A voir également

Les nouveaux métiers de la formation

Pourquoi le télétravail ?

Création collective pour l’emploi de 3 millions de personnes

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus