Ressources humaines

"Disrupter enfin le modèle syndical !"

Par Robin Samson, fondateur de RISE.
Likez JOBSFERIC sur Facebook

 

 

Je vous présente la création d’un nouveau syndicat qui marque le début d’une nouvelle ère du syndicalisme : RISE Révolution ! Unique en son genre, RISE représente à la fois patrons et employés, et s’est donnée pour vocation de restaurer le dialogue entre les frères ennemis, trop souvent renvoyés dos à dos, chacun défendant ses propres intérêts, et surtout à construire des projets en commun.

 

 

RISE UN ACRONYME QUI RASSEMBLE SES VALEURS FONDATRICES : RSE, INNOVATION, SLASHEUR ET ENVIRONNEMENT

 

 

Ce nouvel acteur s’est fixé des objectifs ambitieux : monter des projets pour le soutien des nouvelles forces de travail, la défense de l’environnement et des start-ups.
Un constat simple : l’utilité évidente des syndicats et leur évolution remarquablement limitée depuis la seconde guerre mondiale, dans un monde qui ne fait qu’accélérer, une évidence s’impose en réponse : il fallait créer une nouvelle entité.

 

 

LE DIALOGUE COMME SOCLE ASSORTI D’UNE VISION PERIPHERIQUE

 


J’ai donc fondé RISE en dotant statutairement son conseil d’administration de 10 membres issus d’horizons divers ayant comme point commun l’envie de faire bouger les lignes. Ensemble, nous avons vocation à définir les axes de gouvernance des 5 branches que sont les quatre axes de RISE et le nouveau paritarisme. Nous analysons les sujets, tous secteurs confondus, avec une vision à 360°, sans vision corporatiste.
En cela, RISE est intrinsèquement un savant mélange entre un syndicat professionnel 2.0 et think-tank qui agit.

 

Je vois donc en RISE un “do tank” avec comme leitmotiv : réflexions, propositions, médiations et actions.
Notre ambition : proposer un syndicalisme en phase avec son époque, portant des valeurs fortes de libertés notamment celle d’entreprendre et structuré par notre volonté d’agir dans la concertation.

 

 

LE PREMIER PAS

 

 

La France vivant à crédit des ressources de la planète, depuis le 5 mai 2018, il nous a semblé évident que notre première action se devait d’être un projet environnemental.
L’état d’urgence écologique impose que nous prenions ce sujet au sérieux. Nous sommes en train de créer une fondation ayant pour but d’acheter des terres dans les territoires urbains et ruraux pour aider les agriculteurs français dans la lutte contre le réchauffement climatique et accompagner le développement de la forêt française.

 

 

ET DEMAIN

 

 

D’autres projets sont en préparation, notamment des réflexions dans le domaine des start-ups et autour de la notion de RSE. Néanmoins, cela nécessite de structurer davantage notre institution. Nous souhaitons d’ici la fin de l’année 2018 avoir réussi le pari audacieux de nous adjoindre les services des premiers collaborateurs de RISE.

 


D’ailleurs, ils ont déjà leur surnom : nous les appelons les pionniers.

Ecrit par Robin Samson le 17/05/2018
Mots-clefs : Syndicats, Rise
Métiers associés :
A voir également

The Second Machine Age by Erik Brynjolfsson

Opcalia renforce son accompagnement RH des PME

Le DRH, le gestionnaire du chaos?

Le #présentéisme coûte 14 milliards d'euros par an en France!

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +
Derniers articles
Articles les plus lus