Ressources humaines

Digital et coaching, le doublé gagnant pour réhumaniser la formation

Un entretien avec Hugo Manoukian, CEO de MoovOne.

 

 

Comment voyez-vous évoluer la formation ?

 

 

L'évolution se situera à deux niveaux. La formation sera centrée sur l'expérience du collaborateur. Plutôt que d'envoyer des fournées de salariés suivre un programme, il y aura des solutions adaptatives en fonction de la carrière de la personne, de ses souhaits et de ses aspirations. La formation évoluera de la même manière que le marketing, c'est-à-dire centrée sur une approche client, beaucoup plus targuétée, sur la base d'une analyse plus poussée de la personnalité des collaborateurs visés. L'une de nos offres consiste d'ailleurs à trouver des solutions à des problèmes précis de collaborateurs dans leur quotidien en cassant les silos. Il s'agit de travailler le codéveloppement en créant des groupes d'échange et de paroles structurés autour de 8 étapes sur des séances de 1 heures 30. Nous demandons à une personne de prendre le leadership et de parler d'une situation compliquée rencontrée en entreprise. Les autres participants interviennent pour travailler en intelligence collective. Cela permet d’obtenir des coups de pouces cohérents par rapport à un environnement de travail précis.
Le deuxième aspect, c'est que la formation passera par l’intermédiaire d'outils multimodaux et très hybrides. On pourra mixer les approches, par exemple utiliser un mooc tout en ayant recours à du coaching derrière, dans le genre de ce que nous proposons avec Train & Coach, qui permet, outre l'accompagnement personnel d'un manager ou d'un collaborateur, de lui apporter du contenu. Pour nous, l'e-learning ne peut pas être la seule réponse moderne apportée aux RH. C'est très bien pour des sujets techniques, mais la relation humaine reste importante.

 

 

En quoi cette approche est-elle innovante ?

 

 

Elle permet de recourir au digital car nous utilisons des visio-conférences tout en conservant, justement, le côté humain, ce qui plaît aux participants. Nous sortons aussi du carcan formation au sens stricte de contenu. L'aspect coaching offre un vrai luxe, cela permet en sept heures de séance de réaliser de vrais progrès sur un sujet en particulier. L'aspect digital permet aussi de s'affranchir des contraintes logistiques pour les RH. Faire venir des intervenants, c'est toujours compliqué ! La méthode permet aussi de personnaliser des plans de formation plus facilement. Le pratiquant choisit son coach. En moyenne, les sessions s'étalent sur 7 à 8 séances toutes les deux semaines. Nous identifions la problématique à travailler avec le collaborateur, puis nous donnons des étapes et une méthode claire à suivre. Le coach va aussi chercher à savoir s'il se sent à l'aise avec la solution proposée et va lui faire partager son ressenti. Il peut aussi inviter le pratiquant à consulter une fiche pédagogique et à en discuter lors de la prochaine séance. C'est en cela que c'est plus que du simple training. Aujourd’hui, nous avons 45 clients tels que BMP, le Crédit Agricole ou Schneider Electric. Nous comptons 45 coachs et nous intervenons dans 18 langues.

 

 


Comment l'idée de cette forme hybride vous est-elle venue ?

 

 

C'est une histoire familiale ! Mon père, qui avait occupé des postes de management chez Vivendi, s'est formé au coaching il y a une quinzaine d'années, puis a travaillé comme coach auprès du top management. Avec mon frère Axel, nous avons grandi dans ce contexte. Puis Axel est parti au Canada où il a découvert une pratique digitale plus avancée qu'ici, avec le recours au Mooc et le coaching à distance. De mon côté, alors que j'occupais un poste de management intermédiaire, je ne retenais rien des formations qui m'étaient proposées. Nous avons partagé notre expérience alors que nous étions réunis un Noël sur un télésiège ! Nous nous sommes dit qu'il y avait quelque chose à faire en termes de renforcement et de mise en pratique via l'approche du coaching.

 

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour lancer votre solution ?

 

 

Les services RH ne savent pas s'ils doivent nous classer dans le registre de la formation ou du coaching ! Nous sortons des cases du fait de cette approche mixte. Autre problématique, la vision-conférence. Les responsables RH ont tendance à penser que les relations humaines impliquent la rencontre en présentiel, c'est une croyance très française. Ils ne veulent pas d'une relation avec un coach à distance. Nous essayons de les challenger sur ce point.

 

 

 

Chloé Goudenhooft

 

 

Créé en 2015 par deux frères, MoovOne propose une solution appelée Train & Coach qui associe les techniques de coaching et de training pour accompagner les managers et collaborateurs dans un développement personnalisé.

 

 

 

Ecrit par Chloé Goudenhooft le 18/07/2017
Mots-clefs : Avenir de la formation, Hugo Manoukian CEO de Moovone
Métiers associés :
A voir également

Le e-learning se professionnalise

Attention et management

L’entreprise libérée pervertie ?

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +