Ressources humaines

Des entreprises responsables en quête d'auditeurs sociaux!

Leur mission: vérifier la conformité des conditions de travail aux réglementations.
Crédit photo Getty Images

 

 


Il n'existe pas de fiche de poste d'auditeur social en tant que tel. Néanmoins, cette fonction se couple à d'autres métiers de l'entreprise et devrait prendre une importance croissante dans les années à venir. 

 

 

Le bien-être en entreprise est plus qu'un sujet de mode. C'est une problématique qui occupe une place croissante au sein des sociétés, non seulement pour fidéliser les salariés, et notamment les plus jeunes, qui répondent à des manières de fonctionner différentes de celles de leurs aînées, mais aussi pour les rendre plus épanouis et donc plus efficaces. Un homme ou une femme est chargé de vérifier si l'environnement de travail pour les collaborateurs au sein de l'entreprise est conforme aux réglementations : l'auditeur social. Son métier consiste à « réaliser des missions d’audit dans le domaine du social et de la RSE (responsabilité sociale de l’entreprise) », explique Jean-Marie Péretti, président de l'IAS (Institut international de l'audit social), coauteur de Audit Social (Eyrolles, 2016) et auditeur social au sein du cabinet ACF (Audit-conseil-formation).

 

 

Un expert du contrat de travail

 

 

Concrètement, l'auditeur social est chargé de faire un état des lieux d'une entreprise sur le plan social. Il peut s'agir de l'observation du respect des prescriptions légales mais aussi de situations particulières. « Il peut intervenir s'il y a crainte de risque psycho-sociaux», explique Hubert Landier, vice-président de l'Institut international de l'audit social. Les fonctions principales de l'auditeur social sont liées à la législation du travail et aux accords de branches. « Il s'agit de vérifier si les choses qui ont été convenues sont bien appliquées », explique Marie-Sophie Barsali-Davy, référent technique paie chez Soregor, spécialiste entre autres de l’expertise audit, comptable et social. L'audit social implique donc aussi une certaine technicité puisqu'il doit se pencher sur les fiches de salaire. « La paie, c'est le reflet du contrat de travail, des accords d'entreprise et de la loi, poursuit la spécialiste. Si votre bulletin de salaire est correct, c'est qu'il respecte tout cela. L'audit social touche un domaine plus large que la question de l'environnement social. L'accomplissement du contrat de travail en fait partie aussi bien que les relations individuelles et collectives au niveau des ressources humaines. » Enfin, l'auditeur social peut aussi être celui qui indique les besoins en formation de tel ou tel salarié.

 


Les contours du métier se dessinent

 

 

A ce jour, la fonction d'auditeur social ne correspond pas à un métier défini. « Il s'agit d'une ligne d'audit spécifique, temporaire, et non d'un poste fixe », précise Nicolas Blettner, manager exécutif senior chez Michael Page en charge des équipes RH et juridique. En conséquence, il n'y a pas d'offres d'auditeur social. Néanmoins, cette fonction est émergente en interne. Elle vient de plus en plus s'ajouter aux prérogatives de salariés en poste, dans les grandes structures principalement. « Les missions sont menées à la demande des directions générales. Des DRH, voire des représentants du personnel sont également mandatées pour ce genre de besoin », précise Jean-Marie Péretti.


Ce sont en général les cadres des ressources humaines ou les comptables qui sont appelés à jouer le rôle de l'auditeur social. Il peut arriver que la fonction occupe le salarié à 100 %, mais c'est variable. « L'audit social, cela peut aussi n'occuper un professionnel qu'une semaine par an », nuance Marie-Sophie Barsali-Davy. Les auditeurs sociaux externes, quant à eux, « peuvent être des cadres RH expérimentés ayant une expertise, explique Jean-Marie Péretti. Ils peuvent travailler en cabinet avec plusieurs niveaux : auditeurs juniors, auditeurs senior, chef de mission. »

 

Quant à savoir qui emploie des auditeurs sociaux, il s'agit en majorité de grands groupes, même si cette fonction peut s'exercer dans tout type de structure. « Les grandes organisations, et en particulier les entreprises cotées, qui doivent rendre compte de leurs politiques et pratiques RH, recrutent de jeunes diplômés de ce secteur pour réaliser des missions d’audit dans leurs différents établissements et services sous la responsabilité d’un auditeur expérimenté, précise Jean-Marie Péretti. Les grands cabinets d’audit financier recrutent également des juniors pour participer à la réalisation de chantiers d’audit social. » En revanche, les entreprises n'iront pas chercher des auditeurs sociaux dans un cabinet d'audit financier. « Leur démarche est différente, souligne Hubert Landier. Il vaut mieux s'orienter vers les cabinets sociaux pour exercer ce métier. Cela dit, les cabinets de consultant en RH seront de plus en plus conduits à proposer les techniques d'audit social et de médiation parmi les prestations qu'ils devront proposées. » En interne, le poste peut être couplé avec la fonction de responsable juridique ou des rémunérations. Enfin, il est difficile de donner une rémunération moyenne. Tout dépendra du poste complet (responsable RH, comptable...), de la proximité du poste du salarié avec la direction, mais aussi de l'entreprise elle-même et de la région d'exercice du métier.

 


Chloé Goudenhooft

Ecrit par Chloé Goudenhooft le 12/09/2016
Mots-clefs : emploi RH, métier Rh, auditeur social, l'IAS (Institut international de l'audit social)
Métiers associés :
A voir également

Outplaceur : le visionnaire des talents

Les paradoxes des débuts de vie dans la fonction RH

#Emploi- Le profil de HR Data analyst qui fera la différence

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +