Ressources humaines

Décès du dirigeant, quelles conséquences?

Par Jacky Ouziel, conseil expert financier.

Les risques que doivent supporter les entreprises au fil des années et des décennies sont nombreux. Risque de change, risque politique, risque d'espionnage industriel, cyber-attaque... tout est envisageable. Mais l'un des risques dont les sociétés prennent de plus en plus conscience, au point que les assurances vie ont décidé de le garantir, est le risque du décès d'un dirigeant ou d'un homme-clé de l'entreprise.


Dans le cadre d'une entreprise individuelle, la question de l'après décès ne se pose presque pas. L'entreprise disparaît immédiatement car elle était attachée totalement au dirigeant. La succession se bornera alors à liquider la société. Pour une société de capitaux, le décès d'un des dirigeants n'est qu'un risque, qui ne devrait pas remettre en cause la survie de l'entreprise dans son ensemble. Mais en pratique, les conséquences d'un tel décès peuvent être très lourdes. L'impact du décès du dirigeant dépendra de plusieurs facteurs que nous allons examiner.

 

 

1° Rôle du dirigeant

 


Vous venez de lire la première partie de cet article. Pour lire la suite, créez un compte, ou connectez-vous.