Ressources humaines

Alliance BPI-Lab RH:une réponse de l’écosystème RH à la crise

Le partenariat signé le 26 novembre 2015 vise à promouvoir l'innovation RH et sociale.
La ministre du Travail Myriam El Khomri et la secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire ont félicité cette initiative axée sur l’innovation ouverte.

 

 

 

 

 

Tel un raz-de-marée, le partenariat entre BPI group et le Lab RH a l’ambition de révolutionner les pratiques RH afin, je cite, d’ «engager la transformation des entreprises» et de «réinventer les ressources humaines en s'appuyant sur la technologie, les méthodes d’innovation, les valeurs et la culture d’entreprise». L’alliance entre le Lab RH, une association qui réunit près de 100 startups spécialisées en RH, et BPI group, spécialiste de l’accompagnement RH des transformations, est stratégique. À l’heure où différents prestataires de la fonction RH se disputent le marché de l’accompagnement à la transformation digitale et à la mutation des métiers, BPI group prend les devants et implique Pôle emploi et le Ministère du travail dans cette démarche.

Le 26 novembre dernier, un partenariat a donc été conclu pour anticiper et relever les enjeux des entreprises. Dans son discours d’introduction, Sabine Lochmann, présidente du directoire de BPI group, argumente : «Pourquoi est-il nécessaire, aujourd’hui plus que jamais, d’innover en matière d’emploi, de dialogue social et d’évolution des rapports de travail ? Parce que, si la situation actuelle n’est pas satisfaisante les perspectives à long terme ne sont guère plus encourageantes. Selon Roland Berger, sur la base des projections fournies par la DARES à 2025, sur différentes catégories d’emplois faisant un total de plus de 27 millions d’emplois en France, 3 017 000 vont être détruits.» Elle précise que les deux événements structurels sont la numérisation croissante et la digitalisation de l’économie et la globalisation.

 

 

 

Innovation ouverte et accès aux données de Pôle emploi

 

 


Les entrepreneurs français ne veulent pas baisser les bras devant une telle fatalité. Invitées à la table, la ministre du Travail Myriam El Khomri et la secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire ont félicité cette initiative axée sur l’innovation ouverte et même le partage et la mutualisation des expertises. Une démarche dans laquelle Pôle emploi s’est engagé l'été dernier avec le lancement de l’Emploi store, qui fédère déjà diverses initiatives existantes. Jean Bassère, directeur général de Pôle emploi, et la ministre du Travail ont même promis aux startups du Lab RH l'ouverture des données dans le respect de leur confidentialité.

Ce nouvel accord devrait permettre aux TPE et PME de pouvoir d'accéder plus facilement à des technologies abouties en matière de recrutement, assessment, formation ou encore bien-être au travail. Les acteurs publics sont dorénavant connectés aux acteurs de l’innovation RH. Reste à savoir quels modèles "disruptifs" les entreprises sont-elles prêtes à mettre en place.

 

 

 

Christel Lambolez

 

 

Ecrit par Christel Lambolez le 01/12/2015
Mots-clefs : innovation RH et sociale, Lab RH, BPI group
Métiers associés :
A voir également

Chief Happiness Officer, une fonction trop simpliste pour répondre à des enjeux de taille?

Une gestion des carrières située à la croisée des services

De la déconnexion des DRH à leur reconnexion

Commentaires sur l'article

Commenter avec :
Facebook
Google +